Entretiens – Quand le cirque se raconte sur les réseaux sociaux

Cycle de recherche Quand le cirque se raconte : paroles et voix plurielles du cirque. Mémoires, histoires, archives – Chaire ICiMa (Cnac) et l’UMR Litt&Arts.

Pour prolonger la troisième séance du séminaire Quand le cirque se raconte sur les réseaux sociaux qui a eu lieu les 7 et 8 février à Toulouse en partenariat avec L’ESACTO’Lido, nous vous proposons d’écouter trois entretiens réalisés par Esther Friess, Cyril Thomas et Marion Guyez avec différents artistes et compagnies.

Bambou Monnet et Gwenn Buczkowski de La Générale Posthume, Julia Henning, Maíra Moares et Beatrice Martins du collectif brésilien Instrumento de ver et le jongleur Ricardo S. Mendes décrivent leur usage respectif des réseaux sociaux, entre outil de communication et espace de création, en tant que créateur.trices de cirque.

Entretien avec Bambou Monnet et Gwenn Buczkowski de La Générale Posthume :

Julia Henning, Maíra Moares et Beatrice Martins du collectif brésilien Instrumento de ver :

Entretien avec Ricardo S. Mendes :

Ces témoignages complètent ceux des artistes Marianna de Sanctis et Tia Balacey, des étudiant.es de l’ESCATO’Lido Maggie Rusak et Ange Viaud, du chargé de communication de la compagnie Les Petits Bras, Jérôme Ramacker, et de la youtubeuse Emmanuelle Guichet qui étaient invité.es à prendre la parole lors de cette séance de séminaire.


Pour préparer cette séance, Esther Friess a créé plusieurs ressources sur le thème du cirque et des réseaux sociaux. Elle a ainsi élaboré différentes cartes mentales qui répertorient un grand nombre des hashtags associés à des contenus sur le cirque sur Instagram, un grand nombre de comptes dédiés au cirque ainsi qu’une playlist de podcasts sur le cirque :

Carte #circus
par Esther Friess

Carte Cirque et réseaux
(et quelques exemples picorés de-ci de-là)
par Esther Friess

Playlist de podcast 2.0
par Esther Friess

Quand le cirque se raconte : paroles et voix plurielles du cirque. Mémoires, histoires, archives est organisé par la chaire ICiMa (Cnac) et l’UMR 5316 Litt&Arts de l’Université Grenoble Alpes avec le soutien du ministère de la Culture – DGCA recherche par le bais de l’accord-cadre avec le CNRS.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.